Bandeau

Artif

Artif au Verdon
Artif au Verdon

Passer ses week-ends pendu à des bouts de fil de fer sur une falaise, pousser tout doucement sur un crochet pour gagner les quelques centimètres qui manquent, se sentir perdu dans l'immensité du vide, retenir sa respiration quand on monte sur un coinceur ...

Artif à Notre-Dame du Chêne
Artif à Notre-Dame du Chêne

L'artif, c'est progresser. Objectif : sortir.

L'approche la plus passionnante est l'ouverture. Examen de la paroi afin de déterminer l'itinéraire, puis préparation du matériel, et enfin départ. La lente progression commence. Chercher un trou, une fissure pour y mettre un crochet, un piton ou bien un coinceur. Monter dessus, doucement, tout doucement même, et monter le plus haut possible. Puis chercher à nouveau et s'éloigner petit à petit du sol pour prendre conscience quelques instants ou quelques heures plus tard, que l'on est loin de tout, perdu dans cette paroi, pendu dans le vide sur des outils ridicules. Se reconcentrer, chercher encore la faiblesse de cette falaise qui permettra de s'élever vers ce lointain sommet.


© 2005/2017 - Pep - Pour m'envoyer un mail - Connecté en ipv4